Pause, bonne humeur

2 appréciations
Hors-ligne
Blague 1
Trois individus de nationalités, américaine, britannique et.. Algérienne meurent dans un accident et se retrouvent en Enfer. Après quelques semaines, l'Américain désireux de savoir si, enfin, Ben Laden a été arrêté, sollicite la possibilité de passer un coup de fil vers l'Amérique. Le diable accepte et lui facture, aussitôt le coup de fil terminé, les trois minutes à 3 millions de Dollars. L'Américain sort son carnet de chèque et s'acquitte de sa dette sans sourciller...
Le Britannique, à son tour sollicite la même faveur, afin de s'enquérir de la santé de la Reine Elisabeth...Le diable accepte et lui facture, aussitôt la conversation achevée, les trois minutes à 4 millions de Livres Sterling que notre ami s'empresse de payer...
Ce fut, enfin, au tour de l'Algérien. Ce dernier hésitant du fait de la faiblesse de ses moyens, se décide quand même à demander l'autorisation d'appeler en Algérie pour avoir des nouvelles du pays, si le pouvoir d'achat est assez bas, si les maladies primaires creusent tjs des victimes, si le pouvoir est tjrs le même, si les routes sont tjrs catastrophiques, si les voleurs gagnent tjrs du terrain, si la bureaucratie étouffe les citoyens, si le chômage est le titre de la jeunesse perdue, si le logement est aussi un rêve et si et si et si ! ..... La conversation s'achève enfin au bout de trois heures. L'Algérien osant à peine regarder le diable, lui demande en bégayant, le prix de la communication. Le diable tout serein répond: Oh! pour les trois heures ça fait trois Dinars! ....Surpris, l'Algérien dit : Mais co..... co....comment ça se fait ?? ...Le diable lui répond : Et bien, de l'Enfer à l'Enfer, c'est un appel local !!!


Blague 2
Georges est allé rendre visite à son voisin japonais qui a eu un grave accident de voiture.
En arrivant à sa chambre d'hôpital, il trouve son voisin avec plein de tuyaux, plâtré, bref une momie complète.
Le japonais ne pouvait pas bouger ; seulement les yeux étaient visibles et il semblait dormir.
Georges reste en silence à côté du lit en observant l'état de son voisin....
D'un seul coup, le japonais ouvre grand les yeux, presque desorbités, et cria:
' SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!! '
Le japonais soupira et mouru .
Les dernières paroles du japonais restèrent gravées dans la tête de Georges
Le jour de l'enterrement Georges s'approche de la veuve et de la mère du japonais:
'Toutes mes condoléances !... les embrassa toutes les deux et leur dit que, juste avant de mourir, Fujiko lui avait crié ces dernières paroles:
' SAKARO AOTA NAKAMY ANYOBA, SUSHI MASHUTA !!! '
Savez-vous ce qu'elles veulent dire ?
La mère de Fujiko tomba dans les pommes et la veuve très surprise le regarda fixement.
Georges insista : ' Mais ... que veulent-elles, dire ? '
Et la veuve :
' TU MARCHES SUR MON TUYAU D'OXYGENE CONNARD !!!!!!!




Dernière modification le 04-05-2009 à 20:13:09
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Le meilleur de l'insolite.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1511 autres membres