L\'ENNUI SCOLAIRE

0 appréciations
Hors-ligne
L'ennui scolaire: Pourquoi? Comment? Quelles sont les solutions Pourquoi l'élève en arrive-t-il à s'ennuyer en classe ? Pourquoi une telle démotivation ? Pourquoi ses absences se multiplient-elles ? Pourquoi le maître n'arrive-t-il pas à cerner le problème? Et à capter son attention ? Pourquoi ce dégoût d'apprendre ? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? ? On pourrait philosopher sur le sujet jusqu'à la fin des temps, mais là n'est pas notre objectif. Il y a problématique, à laquelle il nous faudrait impérativement trouver une solution. Il s'agit d'abord de contextualiser le problème: Qui? Où? Quand? En quelle discipline? A ce moment, nous prendrons conscience que l'ennui scolaire est un problème d'individu et non de groupe qui devrait être traité au cas par cas; donc il s'agit de s'intéresser de près à l'être humain qu'est cet élève, se rapprocher de lui, l'écouter dans ses paroles comme dans ses silences; se préoccuper de sa vie sociale, de son état physique et psychique: En somme, diagnostiquer "son mal être". Le petit élève qui vient à l'école, le ventre vide et l'habit léger a plus de souci de manger et de se réchauffer que d'apprendre le subjonctif présent ou la théorie de Chasles? Le petit élève qui vient le ventre plein et l'habit chaud, avec des pré requis, mais ayant des problèmes familiaux (père violent, mère malade, parents séparés ?) vit dans la peur du retour à la maison et tout son esprit est figé, glacé ? Le petit élève de famille aisée n'a pas le souci d'apprendre car il est persuadé que la réussite sociale n'a aucun rapport avec la réussite scolaire, et toutes ses pensées sont retenues par tant et tant de gadgets; portable, ordinateur, vélo, moto, qu'il est paressé d'aller retrouver . Le petit élève malade ? Le petit élève paresseux ? L'hyperactif ? L'incompris? Le mal-aimé ? Il est au c?ur du problème! Nous sommes au c?ur de problème ! Si cet élève en est arrivé à s'ennuyer en classe, s'il est démotivé, ce n'est sûrement pas son choix. Si nous prenons conscience que nous sommes réellement responsables de cet état de fait; nous: parents, enseignants, société, alors et seulement alors, nous pourrons aller ensemble vers une ré médiation rapide et efficace de ce fléau qui gagne du terrain. Comment? Me direz vous. Avec quels moyens Par une thérapie individuelle et de groupe. Avec l'aide des parents, des psychopédagogues et des éducateurs. Parents! Tout ce dont a besoin cet enfant c'est Amour et attention. Si l'Amour sauve le monde, comment ne pourrait-il pas sauver un enfant, lui le centre du monde ? Nous sommes responsables de nos enfants que nous ayons choisis ou non de les savoir. Nous sommes donc dans l'obligation d'être là pour eux; de les comprendre, de chercher ce qui les préoccupe, de savoir ce qui se passe dans leurs esprits et leurs c?urs. Il est de notre devoir de leur consacrer temps et moyens pour qu'ils réussissent, c'est d'autant plus un devoir vis-à-vis de la société. Nous sommes parents: Ce n'est pas un vain mot, assumons-le ! Quand au psychopédagogue; Toute école du troisième millénaire devrait en être dotée. Un élève doit pouvoir à tout moment avoir une oreille professionnelle qui sache l'écouter. Cela nous semble être un point fort pour aller au devant d'éventuelles solutions; car ce que l'élève ne dit pas systématiquement à des parents trop occupés par leurs "problèmes", ou à un maître pris dans l'engrenage des programmes, il pourrait en parler avec un psychopédagogue justement là pour cela et pour lui. Que le maître dans sa classe prenne le temps d'observer cet élève, de lui parler, de l'intégrer, d'en faire un projet. Et quel joli projet que de sauver ce petit être et de le guérir de ce mal. De chercher la petite flamme cachée en lui comme dans tout un chacun? Il a sûrement d'autres centres d'intérêts; faire en sorte qu'il y accède, qu'il y excelle, sans s'acharner sur lui et vouloir en faire coûte que coûte un élève modèle et le standardiser. Il est exceptionnel; une boule de chaire et d'esprit, riche de ses différences. Traitons-le en tenant compte de tout cela et peut-être pourrons-nous un jour rallumer cette flamme et réveiller en lui l'envie de savoir, l'envie d'être. Chers maîtres, ne cherchons pas leurs solutions dans les grands livres; même s'ils en ont presque tout dit, sans jamais rien... :ok1:
smail-hafid

2 appréciations
Hors-ligne

0 appréciations
Hors-ligne
Une vraie ?quipe nationale et un vrai groupe

Il est difficile d'expliquer ce que nous avons ressenti,
ce que nos reporters ont ressenti au contact de l?EN. Si, jusqu'? pr?sent, c??tait un groupe dont on disait qu?il vivait bien ensemble, cette campagne de qualification a permis de r?v?ler une Equipe, dans tous les sens du terme. Non seulement onze joueurs mais un groupe et un staff ? l?unisson. Cela peut para?tre idyllique comme image mais c?est souvent cette unit?, r?elle, qui entraine la r?ussite collective. Ce groupe a v?cu des moments durs avec l?EN, des joueurs sont venus, repartis, mais l?ossature, elle, est rest?e. Anthar Yahia, Loun?s Gaouaoui, Yazid Mansouri, Karim Ziani, Nadir Belhadj, Rafik Sa?fi, Slimane Raho, Samir Zaoui, Madjid Bougherra sont les rescap?s de 2004 (CAN et apr?s-CAN), beaucoup de joueurs, trop justes, pas assez impliqu?s, ont disparu depuis et d?autres sont arriv?s, mais l?EN a gard? des cadres qui ont v?cu des moments difficiles : ces fameux moments dont on sait qu?ils peuvent tuer les moins r?sistants et renforcer les autres, les raffermir. Partant de l?, progressivement, et autour d?un groupe de joueurs d?exp?rience, l?EN s?est renforc?e, non plus en quantit?, mais en qualit?. De 2004 ? 2007, des joueurs comme Yebda, Abdoun ou Meghni seraient arriv?s avec une place de titulaire assur?e et tous les projecteurs sur eux. Aujourd?hui, ils ne sont pas s?rs de jouer mais ils viennent sans faire de bruit parce que, d?s leur arriv?e, ils ont trouv? une ?quipe, en place, avec des certitudes et un coach qui m?ne le bal. Le climat a chang?, la star n?est plus le nouveau venu, la star peut s?appeler Ziani, Chaouchi, Yahia, Lemmouchia, elle peut jouer devant ou derri?re, marquer ou pas, la star c?est aujourd?hui le joueur de l?Equipe Nationale, qu?il soit sur le terrain comme Sa?fi ou sur le banc comme Raho, parce que la star c?est l?EN et le public aime ses joueurs, ceux qui portent son maillot.

un public en or,une fiert? retrouv?e.

Ce public a longtemps ?t? sevr?, a parfois ?t? impatient quand il a assist?, impuissant, ? des d?routes. Certains joueurs ont pu trouver ce public dur alors qu?aujourd?hui, ils le savent, le public alg?rien est seulement un public de passionn?s, un peu fou, un peu excessif, mais un public qui, quand une ?quipe lui pla?t, peut lui faire soulever des montagnes. Tout a commenc? ? Blida o? quelque chose s?est pass? entre les joueurs et le public.
CLASSEMENT FIFA,L'ALGERIE EST 28?me.
CLASSEMENT CAF, L'ALGERIE est 4?me.
1-LE CAMEROUN(11?me mondiale)
2-LA COTE D'IVOIRE(16?me mondiale)
3-LE NIGERIA(22?me mondiale)
4-L'ALGERIE(28?m? mondiale)
5-L'EGYPTE(29?me mondiale)

Derni?re modification le 20-11-2009 ? 17:39:51
smail-hafid

0 appréciations
Hors-ligne
:champ: 1 23 vive l'Algérie Bravo les algériens

Il y a pas de bon maître sans défaut

2 appréciations
Hors-ligne
Voici quelques images que j'ai rencontré sur le net




















Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie Autoformation.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1513 autres membres