Le nouveau manuel de français – 3°AP. 2014/2015

2 appréciations
Hors-ligne
Certes, le livre scolaire n’est qu’un outil de travail mis à la disposition de l’enseignant et des enseignés pour les aider à enseigner / apprendre la langue française, c’est un matériel qui devrait constituer une traduction parmi tant d’autres du programme officiel mais ce n’est pas une progression qu’il faut suivre linéairement et encore moins une méthode d’apprentissage à appliquer à la lettre. Il est à souligner que ce n’est pas le manuel qui enseigne et encore moins lui qui apprend. C’est-à-dire l’efficacité relative du manuel, comme pour tout outil, dépend autant de la manière dont on l’utilise que de ses qualités propres. Et il y a toujours plusieurs manières d’utiliser un même manuel. De ce constat, une utilisation à la carte des textes de lecture s’avère indispensable. Néanmoins, il faut reconnaître que les anciens manuels scolaires de français, qui étaient conçus et élaborés au sein d’un même organisme à savoir l’Institut Pédagogique National (I.P.N.), s’inspiraient des mêmes principes méthodologiques et se référaient aux mêmes hypothèses scientifiques (didactiques, linguistiques, psychologiques, sociologiques, technologiques, esthétiques) par contre les nouveaux manuels de la réforme se plient aux exigences de la loi des marchés (cahiers de charges, appels d’offres, variété des équipes conceptrices soumissionnaires, absence de coordination entre les équipes sous-traitantes et enfin commission d’homologation des manuels). Malheureusement, comme toute marchandise proposée à la vente, la soumission du manuel scolaire se plie elle aussi à d’autres considérations, autres que scientifiques.
L’Inspecteur : Abdelmalek Abboud

Télechager

ou

Télécharger


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1280 autres membres