Proverbes et citations 1

Les absents ont toujours tort.

 

Ventre affamé n'a point d'oreilles.

 

Qui aime bien, châtie bien.

 

Qui a des noix en casse, Qui n'en a pas s'en passe.

 

Quand il n'y en a plus, Il y en a encore.

 

Qui terre a, guerre a Qui rien a, pis a.

 

Abandon fait larron.

 

Un grand homme ne s'abandonne pas à lui même.

 

Tout chien qui aboie ne mord pas.

 

Abondance de bien ne nuit pas.

 

Ce qui abonde ne vicie pas.

 

Qui mieux abreuve, mieux preuve.

 

Homme sans abris, oiseau sans nid.

 

Les présents valent mieux que les absents.

 

Les os sont pour les absents.

 

On oublie vite les absents.

 

Chute d'ardoise pèse plus au présent, Que chute de tour à l'absent.

 

Avant d'admettre l'absurde, on épuise toutes les solutions.

 

Qui achète ce qu'il ne peut, Vend, aprés, ce qu'il ne veut.

 

Qui achète le superflu, Vendra bientôt le necessaire.

 

Il y a plus de fous acheteurs Que de fous vendeurs.

 

Mieux vaut acheter qu'emprunter.

 

Ne pas acheter, c'est se faire une rente.

 

Achète en foire et vends à la maison.

 

Il ne faut pas acheter chat en poche.

 

Les plus accommodants sont les plus habiles.

 

Un méchant accommodement vaut mieux que le meilleur procès.

 

Mieux vaut être seul que mal accompagné.

 

Ce que l'on acquiert méchamment, On le dépense sottement.

 

Bien mal acquis ne prospère jamais.

 

Qui s'acquitte, s'enrichit.

 

L'admiration est fille de l'ignorance.

 

Adresse passe force.

 

Pousse tes faires, Et que ce ne soit pas elles qui te poussent.

 

Les affaires se font à table.

 

Les affaires font les hommes.

 

Il n'est point de petites affaires.

 

Dieu nous garde d'un homme qui n'a qu'une affaire.

 

Ceux qui n'ont point d'affaires, s'en font.

 

Les affaires sont ce qu'on les fait.

 

Dans les affaires du monde, ce n'est pas la foi qui sauve,Mais plutôt l'incrédulité.

 

Qui a affaire à gens de bien se repose.

 

Affaire menée sans bruit, Se fait avec plus de fruit.

 

Qui n'a l'esprit de son age, De son age a le malheur.

 

Plus on pile l'ail, Plus il sent mauvais.

 

On ne s'aime bien que quand on a plus besoin de se le dire.

 

Qui veut être aimé, qu'il aime.

 

Qui aime bien tard oublie.

 

Quand on n'a pas ce que l'on aime, Il faut aimer ce que l'on a.

 

Cest trop d'aimer quand on en meurt.

 

Pour gagner un homme, sachez ce qu'il aime.

 

Difficile chose est de souffrir aise.

 

Grand peine est d'avoir amasser, Et brief chose de dépenser.

 

Les battus paient l'amende.

 

Ce qui est amer à la bouche peut être doux au coeur.

 

On perd plus d'amis par ses demandes que par ses refus.

 

Il ne faut pas laisser croître l'herbe sur le chemin de l'amitié.

 

Cadran solaire et faux ami, Parlent tant que le soleil luit, Et se taisent quand il s'enfuit.

 

Ami de tous, ami de personne.

 

Bonne femme, bon ami, bon melon, Il n'en est pas à foison.

 

Il n'y a si bons amis qui ne se quittent.

 

Ami de table Est bien variable.

 

Les bons comptes font les bon amis.

 

Au prêter, ami Au rendre , ennemi.

 

Fol est qui perd bon ami pour femme.

 

Au besoin, on connaît les amis.

 

Mieux vaut mourir prés de son ami, Que de vivre prés de son ennemi.

 

Mieux vaut ami que parenté; Mieux qu'ami, sens et loyauté.

 

On peut vivre sans frère, mais non pas sans ami.

 

Entre amis, tous biens sont communs.

 

On connaît les bonnes sources dans la sécheresse, Et les bons amis dans la tristesse.

 

Il est moins honteux d'être trompé par ses amis Que de s'en méfier.

 

Bonne amitié vaut mieux que tour fortifiée.

 

Fol est qui son ami ne croit.

 

Ne croit nul s'il n'est ton ami.

 

Rien n'est si dangereux qu'un indiscret ami, Mieux vaudrait un sage ennemi.

 

Si ton ami est borgne, regarde-le de profil.

 

Hom qui tout veult veoir et savoir, Ne doit ja nom d'ami avoir.

 

Qui veut garder son ami, N'ait nulle affaire avec lui.

 

Il n'est meilleur ami ni parent, que soi-même.

 

Les amours commencent par anneaux, Et finissent par couteaux.

 

Ancienneté a autorité.

 

A rude âne, rude ânier.

 

Qui ne peut frapper l'âne, frappe le bât.

 

On ne saurait faire boire l'âne s'il n'a soif.

 

Tel fait l'âne pour avoir du son.

 

Anneau trop étroit, Ne le met à ton doigt.

 

Il n'est sauce que d'appétit.

 

L'appétit vient en mangeant.

 

Pain défendu réveille l'appétit.

 

Bien venu qui apporte.

 

Il n'est que de vivre pour apprendre.

 

C'est le signe d'un fou, qu'avoir honte d'apprendre.

 

Apprenti n'est pas maître.

 

Entre l'arbre et l'écorce, il ne faut pas mettre le doigt.

 

Il faut avoir plus d'une corde à son arc.

 

Débander l'arc ne guérit pas la plaie.

 

Arc-en-ciel du matin, Pluie sans fin, Arc-en-ciel du soir, Il faut voir.

 

Argent changé, Argent mangé.

 

Amour fait beaucoup, Mais argent fait tout.

 

Marteau d'argent brise porte de fer.

 

Veux-tu savoir ce que vaut l'argent ? Empruntes-en !.

 

Trésorier sans argent, apothicaire sans sucre.

 

Selon l'argent, les violons.

 

L'argent sert l'homme sage et gouverne le sot.

 

Argent comptant porte médecine.

 

Rien de plus éloquent, Que l'argent comptant.

 



14/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1280 autres membres